L'histoire, le présent, mais quel futur ?

Publié le par BowtieFly

Bonsoir à tous !

Alors, je sais, je sais, je ne devais pas poster cette semaine, mais finalement, j'avoue, je me sens mieux que la semaine dernière.
Pour tout vous dire, je pensais tellement que je serai stressée, que je m'étais dis que je ne serai pas en état pour écrire un article, du coup, d'où la supposition que je ne poste pas.
Mais en fait, mais exams ne reprennent que la semaine prochaine (une épreuve lundi précisément), et je me dis que comme j'ai passé le plus gros (selon moi, au niveau des épreuves), bah je peux me relaxer un peu et vous pondre un nouvel article.

Pour cet article, je souhaite expliquer comment j'en suis arrivée au véganisme, qu'est-ce qui m'a motivé ? Depuis combien de temps ? En quoi c'est si important pour moi ?
Pour vous facilitez la lecture, je vais le faire sous forme de "questionnaire", ça sera plus synthétique qu'un gros pavé :p
Let's go :

Hebergeur d'image

Qu'est-ce qui m'a motivé ? : tout a commencé quand j'ai arrêté l'huile de palme, et ce déclic je l'ai eu à force de voir des publicités qui proposaient des produits "sans huile de palme", je me suis renseignée, et j'ai vu ce que provoquait l'huile de palme, et j'ai immédiatement arrêté.

Comment le passage au véganisme c'est fait ? : alors, faut savoir que je ne suis pas passée au véganisme directement.
1ère semaine de septembre 2014 : arrêt de l'huile de palme.
2ème semaine de septembre 2014 : arrêt de la viande blanche et rouge (régime pescétarien).
3ème et 4ème semaine de septembre 2014 : régime végétarien
Octobre 2014 : régime vegan.
Ca fait donc 7 mois que je suis vegan.

La transition a-t-elle été difficile ? : pour ma part, absolument pas, je n'ai pas eu de rechute ou d'envie de re-consommer, j'ai vraiment fait les palier cités plus haut et depuis je suis toujours vegan.

Y a-t-il eu des remarques ? : eh ben ça... comme toujours, je n'y ai pas échappé et franchement, ça ne m'a pas changé et ça ne me changera jamais ;)

Comment j'ai géré les remarques ? : très très mal à mon sens ! Je suis quelqu'un de très colérique quand on me cherche, et je m'emporte très vite, donc si on me pose une question, je réponds calmement, mais si on me prend pour une conne je deviens très méchante et je gueule !
Mais sachez qu'avec le temps on tend à s'apaiser quand même, même si pour moi c'est dur car j'ai du mal à me cadrer.

Comment on fait pour manger en extérieur ? : malheureusement, on fait ou on ne fait pas ! En fait, ça dépend des restaurants, certains vont s'adapter et d'autres non, donc au petit bonheur la chance. Personnellement, je ne vais pas souvent au restaurant et d'ailleurs par chez moi il n'y a qu'un restaurant végétalien (mais celui ci n'a pas une super gestion de la clientèle).
Me concernant, si je peux pas manger vegan dehors, alors je ne mange pas, car il m'est inconcevable de déroger à mon mode alimentaire pour les autres !

Peut-on manger varier en étant vegan ? : bien sûr ! Et c'est évidemment dur au début car on ne connait pas assez les pratiques, mais j'ai eu la chance de m'intéresser à ce domaine dès le début, je me suis inscrire sur le forum de l'avf (association végétarienne de France), et tout le monde aide, explique et donne des recettes ! C'est d'ailleurs grâce à mon inscription que je suis passée du végétarisme au végétalisme, car j'ai eu quelques discussions concernant les produits issus de l'animale (lait, oeuf et miel) et ça m'a donné envie de les arrêter car j'ai pu en parallèle faire les recherches pour confirmer les dires des membres.

Est-ce difficile d'être vegan en France ? : oh oui, beaucoup plus dur que dans d'autres pays car le problème de la France c'est l'ouverture d'esprit et donc le fait que le veganisme ne soit pas à un stade avancé fait que la demande n'est pas suffisante et donc que les produits ne sont pas assez vendus ! Ceci entraînant cela, il est donc assez dur de pouvoir se procurer de manière facile des produits vegan, alors qu'en Amérique, grande bretagne ou en Allemagne c'est nettement plus simple...

Pour conclure, en effet, la transition a été pénible, mais pas par rapport au fait que je trouvais ça dur d'arrêter de consommer, j'ai trouvé ça pénible car finalement, ce sont les autres qui ont rendu ma transition dure.
Quand on passe au veganisme, on ne s'attend pas une seule seconde à être lynché, critiqué ou méprisé, et pourtant, c'est bien le cas.
Depuis le moment où je suis devenue vegan à maintenant j'ai toujours eu une seule phrase en tête : c'est moi qu'on lynche alors que je fais tout pour ne tuer aucun être vivant !

Et pourtant, si y a bien un truc que personne ne pourra m'enlever, c'est ma détermination.
Il est hors de question que je m'abaisse à la croyance stupide du peuple, que je suive le troupeau de robots débiles, que je m'imbibe de conneries plus grosses les unes que les autres, non, il en est hors de question.
Je pense, qu'il n'est pas dérisoire ou même naïf, de croire qu'il est censé et même très raisonnable de laisser VIVRE des êtres VIVANTS.
J'ai attendu trop longtemps, j'ai 24 ans, et je m'en veux déjà tellement d'avoir pris 23 ans de ma vie à m'agenouiller, tenu mes œillères et dis amen à la barbarie humaine, c'est finit.

Une chose est sûr, depuis que je suis vegan, je suis enfin en phase avec mes convictions, et putain que ça fait du bien !

 

A bientôt pour un nouvel article.
 

Commenter cet article